Le Parti Ecologique Ivoirien



  RDC : Affaire CHEBEYA : Des Experts Hollandais à Kinshasa


Rejoignez-nous sur 

jeudi 10 juin 2010 - Par patrickericmampouya.com


    Vidéo : interview de Floribert CHEBEYA réalisé en 2006

http://www.youtube.com/watch?v=jvhrqlWZ_jI

 

A la suite de l’assassinat de Floribert CHEBEYA, Directeur Exécutif de l’ONG "La Voix des Sans Voix", une impressionnante vague de réactions a déferlé sur la place de Kinshasa, siège des institutions de la République Démocratique du Congo. Les églises, les partis politiques, la société civile, les Nations Unies, l’Union Européenne, l’Union Africaine ainsi que plusieurs pays occidentaux dont les Etats-Unis d’Amérique, le Canada, la Grande-Bretagne, la France, la Belgique, les Pays-Bas, le Japon, l’Allemagne…ont expressément exigé du gouvernement congolais une enquête mixte et indépendante, à placer sous la supervision de l’ONU, et à laquelle devraient participer leurs experts en médecine légale, en droit comme en criminologie.

Le Phare a appris mardi, de source digne de foi, que l’exécutif national congolais vient de répondre favorablement à la demande du gouvernement des Pays-Bas de mettre à sa disposition ses experts en vue de s’associer à ceux de la RDC dans le cadre de l’enquête et de l’autopsie visant à élucider les zones d’ombre de l’affaire Chebeya. En principe, les experts hollandais devraient arriver incessamment à Kinshasa.

La Hollande serait, jusque-là, l’unique pays occidental à avoir été autorisé à participer aux investigations en rapport avec l’assassinat, entre le mardi 1er et le mercredi 2 juin 2010, de ce défenseur des droits de l’homme. Le sort des requêtes d’autres Etats d’Europe, d’Amérique et d’Asie n’est pas connu.

D’aucuns pensent que face à la forte méfiance à la fois interne et externe, mais plus ici qu’ailleurs, à l’égard de ses structures chargées traditionnellement de la conduite des enquêtes en rapport avec les crimes, le gouvernement congolais n’a plus d’autre alternative, pour gagner l’opinion tant nationale qu’internationale à son souci de rechercher la vérité dans l’affaire Chebeya, que d’ouvrir la porte à l’expertise extérieure.

Sa position était devenue d’autant inconfortable que les familles biologique et associative du défunt se sont opposées à toute opération d’autopsie à laquelle ne seraient pas associés des experts extérieurs à l’unique médecin légiste congolais œuvrant à l’Hôpital Général de Référence de Kinshasa (ex-Mama Yemo).

Face à un tel "front de refus", il était risqué de sa part de continuer à se boucher les oreilles et surtout à tenter un passage en force.

Le geste posé en faveur de l’arrivée des experts hollandais constitue déjà en soi un signal fort de sa volonté et de sa détermination à ne rien cacher dans la nébuleuse du Directeur Exécutif de La Voix des Sans Voix.

L’attitude de méfiance vis-à-vis des structures nationales, dans l’affaire Chebeya, s’explique par les sentiments de frustrations et le goût d’inachevé que laissent, depuis des décennies, mais surtout ces cinq dernières années, les procès des présumés assassins des journalistes et des défenseurs des droits de l’homme.

Le public reste avec l’impression que les vrais coupables ne sont pas atteints et que seuls ont jusque-là payé des lampistes. A la différence cas d’assassinats de Franck NGYKE et son épouse Hélène MPAKA, Louis BAPUWA MWAMBA, Serge MAHESHE et Didace NAMUJIMBO, on aimerait voir le dossier CHEBEYA débusquer de gros gibiers généralement intouchables.

La colère chez les Congolais de l’étranger

La diaspora congolaise est dans tous ses états depuis l’annonce de la mort criminelle de Floribert CHEBEYA. La réaction la plus violente est venue de Londres où des manifestants congolais ont mis le feu à la résidence de l’ambassadeur KIKAYA BIN KARUBI. On croit savoir que cet acte de barbarie serait l’œuvre de la célèbre écurie "Bana Congo" qui regroupe des casse-cou foncièrement opposés au pouvoir en place à Kinshasa.

On annonce, dans la foulée, une manifestation monstre de protestation des Congolais de Grande-Bretagne, le 19 juin 2010 prochain, contre l’assassinat du Directeur Exécutif de La Voix des Sans Voix. Un peut partout, en Europe comme sur le continent américain, des Congolais de l’étranger se trouvent dans la fièvre des préparatifs des marches de colère contre la disparition brutale et planifiée de ce défenseur des droits de l’homme.

On signale que des dispositifs renforcés de sécurité entourent désormais les représentations diplomatiques congolaises en Occident. Il faut souhaiter que des actes irréfléchis ne viennent assombrir davantage le climat qu’il faut rasséréner à tout prix.

Grâce à des enquêtes transparentes et guidées par un seul souci : le triomphe de la vérité. C’est en réfrénant ses émotions et en en contribuant à la manifestation de la vérité qu’on permettre à Floribert CHEBEYA BAHIZIRE de vivre une seconde fois.

En servant d’exemple aux générations présentes et futures. Et surtout, en rappelant aux hommes forts de tous bords que leur puissance s’arrête là où commencent les droits fondamentaux de chaque habitant de ce pays, qu’il soit mineur ou majeur, pauvre ou riche, petit de taille ou grand

Jacques KIMPOZO

Source : patrickericmampouya.com

Les Verts D'Europe  verts au parlement europeen       Le logo des verts de France  Ecolo   FéPEV-RAO     

Reproduction interdite du site

haut de page haut de page